Comme objet incarnant un certain pouvoir, le cachet favorise, ouvre des portes. Et, par ricochet entrave aussi la liberté de l’homme, libre par nature de voler vers leurs rêves, vers d’autre horizon, si l’on se place du point de vue de leur liberté naturelle. Du cachet nous basculons, inévitablement, vers la question du mystère pouvoir qu’il exerce sur l’homme, vers la question qui fâche, la question du visa, …Visa de la création ou le visa pour se rencontrer soi même, trouver sa liberté
De la quête de l’Infini à la banalité du formalisme et du bureaucratique : l’homme se trouve donc pris au piège de sa propre entreprise. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Doctrovée Bansimba